Vœux aux agents des Collèges de l’agglomération Havraise

Mardi j’étais à la présentation des vœux aux agents techniques des collèges de l’arrondissement du Havre. Je suis ensuite allée au Conseil d’administration du collège Pablo Picasso avec à l’ordre du jour le vote de la répartition de la DHG (l’enveloppe d’heure de cours qui est allouée au collège, en heures poste et en heures supplémentaires, enveloppe qui diminue cette année pour Harfleur..).
Ce sont des occasions d’échanges importantes pour les élus car elles nous permettent d’appréhender les besoins et les difficultés des agents du département mais aussi des équipes éducatives des collèges.

A Pablo Picasso, cette diminution de la DHG vient encore alourdir les conditions de travail des équipes et des conditions d’accompagnement  de nos élèves après la sortie de REP il y a trois ans : on ne peut d’ailleurs que remettre en question cette décision quand on connaît Harfleur et les difficultés que traverse cette ville et ses habitants. Les écoles primaire d’Harfleur quant à elles, ont appris avec stupeur qu’elles allaient toutes sortir du dispositif CAPE en juin alors que… le gouvernement a annoncé revoir la carte des réseaux d’éducation prioritaire en janvier 2019. Donc avant même que l’on ait un vrai état de la situation et qu’une étude des besoins réels des territoires n’ait été faite, on fait sortir des écoles d’un dispositif non pas avantageux, mais normal et qui devrait être appliqué à toutes les écoles de France. Une mobilisation des parents d’élève s’est organisée afin que les écoles restent en CAPE le temps que l’étude des zones d’éducation prioritaire ne soient faites. Et ils ont bien raison : la logique politicienne parfois laisse pantoise.