Harfleur : Jean de Grouchy réveille les !

Jean de Grouchy réveille les !
Bonne nouvelle ! Le projet de téléphérique, cher à l’ancien maire de Gonfreville, devant relier sa ville à l’hôpital Monod via Harfleur est abandonné par la CODAH parce que non rentable. Harfleur échappe ainsi à la nuisance supplémentaire qu’auraient engendrés les pylônes et câbles de cet équipement.
Cet épisode pose question sur le pouvoir d’influence qu’ont quelques élus sur l’attribution des équipements et des pôles d’activité dans l’agglomération. On constate que quelques mandatés semblent mieux manœuvrer que d’autres pour se voir doter d’installations publiques attrayantes. Piscine et cinéma pour Montivilliers, piscine pour Gonfreville et… déchetterie pour Harfleur. Il ne s’agit pas ici de remettre en cause l’utilité de ces investissements mais simplement constater que certains font figure de parents pauvres. Alors pourquoi ne pas imaginer que dans un souci d’équité la CODAH, qui a compétence touristique, donne les moyens de valoriser le riche passé portuaire et historique d’Harfleur. Aujourd’hui, qui sait qu’au moyen âge Harfleur était le plus grand port de Normandie et que place d’Armes étaient amarrés des navires ?!
L’ambition de devenir une grande métropole maritime mondiale fait que la CODAH va intégrer les 2 communautés de communes de Criquetot l’Esneval et de St Romain de Colbosc et voir ainsi le nombre de conseillers communautaires passer de 75 à 130 membres.
Muets hier, demain entendrons-nous davantage la voix d’Harfleur ? pas surs !